jeudi 11 janvier 2018

Colorado Kid, de Stephen King


Éditeur : J'ai lu
Date de parution : 1 novembre 2017
Public visé : Adultes
Nombre de pages : 154
Prix : 5 euros


Quatrième de couverture :  
Pour deux vieux busards du journalisme tels que Dave Bowie et Vince Teague, la présence dans leur petit hebdomadaire local de la ravissante Stephanie McCann est un bain de jouvence. Et comment donner plus sûrement à l'exquise stagiaire l'envie de rester, si ce n'est en lui révélant l'insoluble énigme qui les tenaille et qu'ils gardent jalousement depuis vingt-cinq ans ? Cet homme retrouvé sur une plage, mort dans des circonstances insolites et inexplicables, livrera-t-il son secret à la jeune fille happée par cette histoire.

Mon   avis :

"Le problème, c'est qu'il y a les histoires que les gens aiment raconter, 
et celles que les gens aiment entendre." - Colorado Kid, S. King


Cette réédition est une bénédiction pour tous les amateurs du maître de l'horreur ! Cela faisait des années que ce court roman de Stephen King, qui s'apparente d'ailleurs davantage à une nouvelle qu'à un véritable roman vu sa longueur, n'était plus disponible et était vendu à prix d'or par les petits malins qui possédaient la seule édition française alors épuisée. Je n'avais donc jamais eu l'occasion de découvrir cet ouvrage, dont j'avais toujours entendu dire qu'il était très différent de ce à quoi nous avait habitué cet auteur... Aujourd'hui que c'est fait, je ne peux que confirmer : "Colorado Kid" est réellement à part dans son univers narratif, ce qui n'a pas été pour me déplaire.

Bien sûr, on retrouve le style toujours aussi soigné. Les personnages bénéficient d'une solide construction : quelles personnalités aux reliefs rocailleux que ces deux journalistes usés par le temps et les faits divers qui ne laissent aucun souvenir, alors que de vrais mystères les hanteront jusqu'au bord de la tombe... Vince et Dave sont âgés et le gamin du Colorado trotte dans leurs esprits malgré les années qui passent et les rides qui se creusent. Pourtant, ce n'est pas une "bonne" histoire cette découverte d'un cadavre arrivé là on ne sait pourquoi, mort dans des circonstances étranges et dont rien ne peut expliquer la présence sur leur petite île perdue du Maine.

Ce récit d'un mystère insoluble est la pierre angulaire du roman. Stephen King s'en sert habilement pour nous montrer l'art de raconter une histoire et, même plus, de la choisir afin qu'elle soit de celles qui satisfassent le lecteur. On assiste donc à une réflexion efficace et poussée sur l'acte d'écriture, démonstration qui interpelle quant à notre intérêt à lire une histoire et sur ce que nous y cherchons réellement. A certains passages, j'ai presque eu le sentiment que nous étions à cheval sur l'essai littéraire, tant on sent que l'auteur désire décortiquer ce qu'est un "bon mystère", celui qu'on raconte et qui aime être entendu.

Au-delà de cet aspect littéraire, on assiste également à un récit transgénérationnel sur le legs des connaissances et des expériences. J'ai aimé observer la relation entre Stephanie, jeune étudiante venue faire son stage dans cette petite île perdue, et les deux vieux journalistes qui ont de la bouteille comme on dit. Plus que l'histoire du "Colorado Kid", je retiendrai ces personnalités pleine d'aspérités et tellement attachantes avec leur franc-parler et leur volonté de transmettre plus qu'une simple histoire...


En conclusion, Stephen King change totalement de registre et se plonge dans un roman aux allures de nouvelle. On apprécie le jeu avec le mystère et ce qu'il dégage, même s'il nous laissera fichtrement frustré avec toutes les réflexions qu'il engendrera. Avec le recul, je me dis que c'est sans doute exactement ce que voulait nous faire partager l'auteur ! C'est donc indéniable, "Colorado Kid" ne fera pas l'unanimité : même si j'en ressors plutôt satisfaite, je ne le conseillerai pas car il y a bien plus de chance d'en ressortir déçu que ravi...

Petite note si vous pensiez le lire pour retrouver la série "Haven" qui s'en est (vaguement) inspiré, ce roman n'a rien à voir si ce n'est l'ambiance des mystères irrésolus : déception assurée.



Points positifs :
  • Un roman qui change des œuvres habituelles de Stephen King.
  • Une réflexion autour de la notion de mystère et des différentes réalités qu'elle revêt pour celui qui le raconte et ceux qui l'entendent. 

Points négatifs :
  • La narration assez lente, par la faute de la mise en abîme de la transmission du mystère dont il est question. 
  • Fuyez si vous aimez les enquêtes résolues ou les romans qui bénéficient d'une fin qui clôt l'histoire. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...